Welcome to !

     Test au hasard




     Jeux
Les tests classés par:

-Ordre alphabétique

-Ordre chronologique

-Genre

-Plateformes

-Série

-Tous

Téléchargements


     Plateformes
Plateformes

     Site
Aider le site

Ecrivez un article

Recommandez nous

Statistiques

Top 10

Contacts

Crédits


     Recherche



     Partenaires




Jeux Plus






 Test: COSSACKS : European war

Stratégie
Editeur : CDV Software Entertainment / GSC Game World

Date de sortie : 2001

Genre : Stratégie

Plateforme de test : Windows
Cossacks


En 2000, les peuples de l'Europe sont unis. Ils partagent la même monnaie et vivent en paix. Pourtant, il y a 250 ans, ces mêmes peuples se faisaient tout le temps la guerre. C'était le temps des guerres européennes.

C'est dans ce contexte de guerre omniprésente que se déroule Cosssacks. Ce jeu venu du lointain a révolutionné les jeux de stratégie par un principe simple et efficace : plus on est de fous, plus on rit. Ainsi, dans ce jeu, vous pourrez contrôler 8000 unités silmutanément. Non, vous n'êtes pas atteint d'une myopie fulgurante, c'est bien de 8000 unités dont nous parlons. A ce niveau-là, cela devient du wargame.

L'autre grande originalité de Cossacks, c'est la façon de gérer les resssources. Elles sont inépuisables. En effet, lorsqu'un villageois commencera à exploiter un arbre ou des pierres, celles-ci ne disparaitront jamais.
La vrai grande difficulté réside dans le fait que créer une unité implique de l'entrenir avec un coût au-delà que le simple coût de création.
Ainsi, lorsque vous créerez un villageois, cela vous coûtera 100 points de nourriture mais comme les villageois sont des humains, ils continueront à manger et votre stock de nourriture diminuera. Donc, plus vous aurez d'unités humaines plus il faudra de ressources de nourriture pour nourrir tout ce beau monde.

Au XVIIe siècle, l'infanterie n'est plus le seul type de corps d'armée utilisé. Il y a maintenant des canons, des frégates, des vaisseaux de ligne, des mortiers et tout un tas d'autres unités à base de canons ; et donc, il faudra entrenir à gros coups de sacs d'or toutes ces sources de destruction et de dépense.

Et gare à vous si vous n'avez plus assez d'or ou de nourriture pour satisfaire les coûts d'entretien. Des famines décimeraient vos villageois et vos bateaux se mutineraient. Une autre grande caractéristique de Cossacks est son potentiel en stratégies diverses et variées.

Soucieux d'être réalistes, les développeurs de Cossacks ont créé la possibilité de capturer toute pièce d'artillerie ou bâtiment non protegé par des unités humaines et militaires.
De même, les civils pourront être capturés par l'ennemi et donc les villageois ne pouront pas tuer des militaires tout seuls. Ce genre de situation arrivant souvent, il ne sera pas rare de voir des joueurs préférer adopter la politique de la terre brûlée plutôt que de laisser la moindre ressource à l'ennemi. Surtout que le fait de posséder plusieurs villageois de plusieurs civilisations permet de construire tous les bâtiments et unités de la civilisation du villageois capturé.

Mais ce réalisme ne s'arrête pas là. En effet, lorsque qu'un canon tire, le recul du canon endommage le bateau, donc vous avez un nombre limité de coups de canon (enfin : 65000 coups de canon il y a de quoi detruire 20 villes). Lorsque vous tirez, une certaine quantité de charbon et de poudre sera consommée et si vous n'avez plus de poudre, alors vos canons se tairont. Donc une autre stratégie peut être de détruire les mines ennemies pour qu'il ne puissent plus soutenir l'effort de guerre.

Les developpeurs ukrainiens sont à ce point tâtillons que lorsqu'un bâtiment est détruit, il reste des ruines qui ne disparaiteront qu'avec le temps, donc pendant ce laps de temps, vous ne pourrez rien construire. Ce qui justifie de bombarder des villes à grand coup de mortier avec une distance raisonnable. Cela ne détruira pas l'ennemi mais son économie sera terriblement minée.

De même si vous détruisez leur centre d'artillerie, ils seront dans l'incapacité de produire des bâteaux avec canon.

Les upgrades (évolutions technologiques) dans Cossacks sont vraiment très présents. A peu près chaque unité et chaque bâtiment peuvent être améliorés. Cela va de la simple augmentation du régime de production d'unité, jusqu'à la diminution du coût de fabrication des bâtiments. C'est là à la fois une grande force et une grande faiblesse. En effet, c'est un plaisir de rendre vos unités puissantes et résistantes mais comme cela doit s'appliquer à chaque type d'unité une par une, cela devient rapidement "lourd" de recommencer à chaque fois. D'autant plus que vous possédez 3 à 4 types d'infanterie et 6 types de cavalerie, sans oublier les 2 types d'artillerie, les 20 bâtiments et le nombre de canons dans une tour de défense et de villageois dans une mine. Le tout, un par un, c'est long et pénible à upgrader.

Un bon point de Cossacks, c'est le nombre de civilisations présentes. C'est vraiment impressionant de voir à quel point l'Europe possédait de nations à l'époque. Car le réalisme de Cossaks se situe aussi sur les skins des bâtiments des différentes civilisations. Ainsi Paris, Londres, et Prague côte à côte sur une même carte avec le son des mouettes et des cornemuses anglaises est vraiment impressionnant de réalisme.

8000 unités simultanément
Réalisme stratégique
Nombre de civilisations
Un certain réalisme
Upgrades lourds à gérer

Par Zelgolhal



Note :

Ce jeu possède 2 add-on : Art of War et Back to War.




 
     Evaluer l'Article
Moyenne des scores: 3.8
Votes: 5


Prenez une seconde et évaluez cet article :

Excellent
Très bien
Bien
Normal
Mauvais


     Options

 Format imprimable Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e) Envoyer cet article à un(e) ami(e)






Evolugame est paramétré pour un affichage en 800*600. Il est compatible Mozilla firefox 1.5, et Internet Explorer 7.0.
Tous les Logos et Marques de ce site sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs.
Site Web sous Copyright © 2005 par PHP-Nuke. Tous droits réservés. PHP-Nuke et FS-Nuke sont des logiciels libres en version GNU/GPL license.
Version Adapté à free.fr et à online.net par FreeScript.be
Page générée en: 0.08 Secondes