Welcome to !

     Test au hasard




     Jeux
Les tests classés par:

-Ordre alphabétique

-Ordre chronologique

-Genre

-Plateformes

-Série

-Tous

Téléchargements


     Plateformes
Plateformes

     Site
Aider le site

Ecrivez un article

Recommandez nous

Statistiques

Top 10

Contacts

Crédits


     Recherche



     Partenaires




Jeux Plus






 Test: LUCKY LUKE : La Fièvre de l'Ouest

Action/aventure
Editeur : Kalisto Entertainment / Atari

Date de sortie : 2001

Genre : Action/aventure

Plateforme de test : Windows

Autres plateformes : Playstation


Une fois de plus la passoire qui servait de pénitencier aux Dalton, les a laissé s'échapper. Mais qui va pouvoir aider à les capturer ? Quand soudain un cavalier surgit de la nuit, et poursuit ces infâmes bandits jusqu'au fin fond du Mississipi. Son nom il le signe au bruit de son revolver (et non c'est pas Zorro) d'une ombre par terre et truffé de plomb qui veut dire que Lucky reprend du service et en 3D.

Dans cette énième aventure de notre cow-bow à la gâchette rapide et la conversation timide, Lucky Lucke devra faire bien attention car de nombreux desperados l'attendent tapis dans un tonneau ou sur le toît d'une maison (chut faut pas le dire!).

Car dans « Lucky luke, la fièvre de l'ouest » la gâchette chante à chaque coin de rue. Et c'est bien le problème car ce jeu à la base d'aventure se révèle rapidement devenir un jeu de shoot.

En effet en temps normal, Lucky Lucke est tout a fait libre de ses mouvements et peut saisir des objets ou autre item. Il peut ainsi traquer les bandits à travers trois villes. Mais notre héros n'est pas comme les balles de son revolver (de plomb), et si sa peau touche un cactus ou les terribles sabots d'un cheval qui rue, il perdra alors un chapeau de cow boy (vous en avez 10 à la base). Et si par malheur vous n'avez plus de chapeaux alors ce crétin de Rantanplan n'aura plus de maître.

Enfin bon, le jeu est tellement linéaire qu'on se croirait dans un FPS, et le peu de difficulté qu'il y a dans le jeu se trouve surtout en phase de « combat » (et oui les chevaux et les cactus ne font pas d'embuscade) et malheureusement pas (pour un jeu aventure) dans les énigmes.

En phase de combat un petit viseur apparaît et pour viser vous n'avez qu'à utiliser les flèches pour passer de « place en place », ces dernières étant là où se trouvent les desperados. Ensuite les desperados surgiront de leur tanière, ajusteront le tir et vous truferont de plomb, à moins que vous ne leur placiez assez de balles dans le buffet afin de les mettre hors d'état de nuire. Mais attention, plusieurs desperados peuvent surgir en même temps et là cela se transforme en jeu d'action et de rapidité car il faut jongler entre les différents ennemis tout en pensant à recharger ce qui accessoirement permet aussi de vous mettre à couvert du feu ennemi.

Parfois si vous rammassez un bonus en temps normal, alors vous pourrez déstabiliser vos ennemis en phase de combat en activant votre bonus ce qui fera chanter un mexicain (ils ne sont mélodieux que pour les tableaux noir crissant) ou même déclenchera une explosion. Cependant le jeu n'est pas non plus un jeu où l'on tire tout le temps car parfois Rantaplan surgit à la place des bandits et là si vous êtes trop nerveux c'est un chapeau en moins.

Parfois la tâche se complique car le desperado se cache derrière une poêle et renvoit toutes vos balles. Il faut alors chercher un objet sur lequel tirer afin de faire rebondir la balle sur le méchant à la poêle diabolique.

En dehors du jeu habituel, si vous réussissez bien vos missions, vous débloquerez des bonus plutôts sympas, comme le chasse-coyote dans lequel vous avez des desperados qui apparaissent et vous devez tirer dessus avant qu'ils disparaissent.

Les sons du jeu sont assez sympathiques mais bon, « bang bang » toute la journée ça saoule à la fin. Et les musiques ne sont franchement pas du Mozart. Le jeu pêche quand même par ses graphismes trop cubiques et les décors trop plats, pour que la 3D ne fasse illusion.

Et ce n'est pas le seul défaut de ce jeu. Sa trop courte durée de vie et sa trop faible part d'aventure font de ce jeu en jeu plus action qu'autre chose.

Enfin, ces défauts ne gâchent pas non plus le plaisir et l'adrénaline que ce jeu procure, tellement vos réflexes sont mis à contribution.

Bref « Lucky luke : La fièvre de l'ouest » est un bon petit jeu bien sympa et convivial (par moment on dirait « duck hunt ») même s'il est un peu court et moche et qu'il est plus un jeu de shoot qu'un jeu d'aventure.

Bon jeu de shoot
Ambiance
Bonus

Linéaire
Durée de vie
Partie "aventure" limitée

Par Zelgolhal




 
     Evaluer l'Article
Moyenne des scores: 0
Votes: 0

Prenez une seconde et évaluez cet article :

Excellent
Très bien
Bien
Normal
Mauvais


     Options

 Format imprimable Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e) Envoyer cet article à un(e) ami(e)






Evolugame est paramétré pour un affichage en 800*600. Il est compatible Mozilla firefox 1.5, et Internet Explorer 7.0.
Tous les Logos et Marques de ce site sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs.
Site Web sous Copyright © 2005 par PHP-Nuke. Tous droits réservés. PHP-Nuke et FS-Nuke sont des logiciels libres en version GNU/GPL license.
Version Adapté à free.fr et à online.net par FreeScript.be
Page générée en: 0.10 Secondes