Welcome to !

     Test au hasard




     Jeux
Les tests classés par:

-Ordre alphabétique

-Ordre chronologique

-Genre

-Plateformes

-Série

-Tous

Téléchargements


     Plateformes
Plateformes

     Site
Aider le site

Ecrivez un article

Recommandez nous

Statistiques

Top 10

Contacts

Crédits


     Recherche



     Partenaires




Jeux Plus






 Test: STARCRAFT

Stratégie
Editeur : Blizzard

Date de sortie : 1998

Genre : Stratégie

Plateforme de test : Windows

Autres plateformes : Linux Mac

Il est des jeux dont on peut savoir à l'avance qu'ils seront bons. II est des jeux qui, comme des chansons dont le simple nom de l'auteur permet de dire qu'elle sera un tube, le développeur est synonyme de réalisation impeccable. En effet Starcraft commence sa vie de RTS avec l'avantage d'être estampillé du logo de Blizzard.

L'histoire commence il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine. Les Xel-Naga, sortes de créatures ancestrales précurseurs de civilisations, créèrent les Protoss. Bien plus tard il créeront une autre race : les Zerg, tandis que les premiers hommes en peaux de bêtes commence leur inexorable ascension sur Terre. Alors que les Zerg commencent à se multiplier et que les Protoss coulent de doux jours, sûrs de leur invincibilité sur Aiur (leur planète natale), les terriens migrent dans l'univers proche des Protoss. Il y fondent une nouvelle civilisation expansioniste : les Terran. Et voici le prélude à une guerre sans précédent dans cet espace confiné. Des années plus tard après l'établissement des Terran commence un conflit entre Zerg, Protoss et Terran dans une pagaille et une mêlée invraissemblable. 3 Races, 3 civilisations, 3 puissances pour un seul et même combat.

Comme dans nombre de jeux de sratégie, Starcraft est un jeu où le but est d'éliminer les autres joueurs. Mais là où starcraft diffère c'est que vous devrez les écraser. Pourtant tout démare dans la simplicité et le calme. Je suis sur mon bureau et je lance le jeu.

Le logo de Blizzard brille et des souvenirs de Warcraft II me reviennent. Puis c'est l'étouffement total. Une vidéo époustoufflante qui commence tel « L'odysée de l'espace » dans le froid du vide sidéral. Et quelle vidéo! D'une qualité tout simplement renversante surtout que chez Blizzard on avait rien eu de mieux que Warcraft II ou Diablo.

Ensuite ça continue. Une interface pleine de menus animés, de fonds magnifiques et de sons sensationnels. Et là, alors que je n'ai pas encore joué, je vois le menu des « Campagnes », je clique et j'étouffe de plus belle . Que vois-je? Les Protoss, les Zerg, les Terran, représentés par un familier de leur race. Et lorsque le curseur se déplace sur l'un, alors une animation et des informations simples apparaissent. Le rendu est tout simplement technologiquement impressionnant. On se croirait dans Starwars ou dans une série de science fiction.

Ainsi l'ambiance « Techno-spatiale » est immédiatement rendue. Cette ambiance est encore amplifiée avec le début du briefing. On aimerait que Windows soit aussi beau et sympa en terme d'interface.

Puis quand le moment vient de prendre les rennes du destin d'une des races du jeu, on est tout simplement déconcerté encore et toujours par l'interface du jeu. Mais cette fois parce qu'elle ressemble comme deux gouttes d'eau à l'interface de Warcraft. Mais étant de la qualité de celle-ci, pas de reproche à part qu'on aurait aimé que la techno-spatialité se retrouve encore dans cette interface de jeu.

Les mécanismes du jeu sont extrêment simples et sont les mêmes que la plupart des RTS : récolter, développer et constuire, produire des unités et envoyer les unités au charnier. Cette simple séquence est encore plus flagrante dans ce jeu. En effet les deux seules ressources que le joueur se doit de récolter sont les cristaux, et le gaz vespine. Ainsi la gestion des ressources se limite à mettre suffisamment de récolteurs dessus afin d'avoir les fonds nécessaires. Les développements se font d'une manière plus que simple. Vous constuisez des bâtiments, qui vous débloquent d'autres bâtiments et ainsi de suite jusqu'à ce que l'arbre technologique du jeu soit terminé (ce qui arrive assez vite).

Le jeu ne comporte pas de notion de relief très développé, mais étant donné que les deux seuls reliefs présents sont soit l'air, soit une grosse falaise infranchissable pour une unité terrestre, cela ne pose pas de gros problème stratégiques.

Les différentes unités s'étalent dans deux niveaux : aériennes et terrestres. Et chaque unité a un domaine de tir. Ainsi un char terran, comme un protoss, ou un zerling ne servent en rien pour un assaut contre l'air. En revanche certains drones des zergs sont purement anti-aériens.

Le gros bon point du jeu est que chacune des races est vraiment différente des autres. Que ce soit de la manière de construire des bâtiments, la façon de faire des unités ou les capacités de récupération des bâtiments et des unités, jouer Zerg n'est pas jouer Protoss.

Par exemple, les Protoss ont besoin d'une sonde durant seulement quelques secondes pour amorcer le début de la construction d'un bâtiment. Le VCS terran lui sera pris pour toute la durée de la fabrication. Le drone zerg, lui, mutera en bâtiment, donc vous ne récupérerez carrément pas votre drone.

Cet exemple simple montre que dans les moindres recoins chaque race est vraiment différente. Ce qui fait que le jeu est bien plus riche dans que la plupart des RTS. De même les unités et bâtiments protoss sont tous équipés de boucliers qui se rechargent assez vite. En revanche ils ne peuvent réparer leurs bâtiments. Les bâtiments et unités terran sont toutes réparables pour quelques coûts de cristaux. Enfin les Zerg possèdent la bonne faculté de se soigner tout seuls avec le temps. Cepandant leur résistance naturelle est plutôt faible.

Coté graphisme c'est vraiment un bonheur sans précédent. Le jeu est globalement en vue 3D isométrique. Cependant et malgré une résolution faible (640*480), les unités et bâtiments sont extrêmement détaillés. De plus chaque unité possède une sorte de portrait animé qui s'affiche lorsque l'unité est selectionnée. Ainsi on se plait à voir les personnages s'animer et agir en fonction de vos instructions, que ce soit en réalité ou sur le portrait.

Les effets d'explosion et de tir ou autres éléments graphiques propres à une guerre spatiale sont parfaitement réalisés. On peut même dire que chaque unité à son petit effet de mort. Cela évite l'incohérence de voir exploser un fantassin alors qu'il a été seulement attaqué par un simple zerg qui lui a donné quelques coups de griffes.


Les environnements de jeu proposés sont vraiment différents. Vous pourrez vous battre dans l'espace, sur une planète désertique et rouge ou une autre luxuriante et pleine d'anciennes ruines. Vous pourrez même vous battre à l'intérieur de gigantesques bases durant les missions solo.

Si un environnement ne vous plait pas, alors vous pourrez faire travailler votre energie créatrice et ainsi utiliser le « Map editor » fournit avec le jeu pour faire de belles est complexes cartes de jeu.

Coté environnement musical, la simple musique de fond est plutôt discrète si bien qu'on ne la remarque même plus au bout de quelques temps. Un détail amusant, la musique de fond varie en fonction de la race que vous jouez. Par contre le jeu regorge de petits effets sonores. A chaque création de créature, celle-ci s'exprime de sa voix claire et forte et ainsi le jeu est un enchantement de « En taru Adunn », de « Grrrrrr niaaaaaaak » et de « VCS prêt ». Chaque unité posséde son propre son, le jeu possède une panoplie sonore complète et variée étant donné les différences entre chaque race.

De plus chaque unité fait ses propres bruits de déplacement, mort, impact..... C'est vraiment un régal d'entendre le bruit des canons des chars terran en mode siège où les centaines d'impacts des drones des portes nefs. Le réalisme est ainsi plus grand et pour les plus initiés c'est un moyen immédiat pour savoir si vous avez créé une unité ou où en est la bataille.

Jeu à jouer absolument avec casque ou enceintes.

En ce qui concerne le multijoueur, Starcraft n'est pas en reste puisque on peut dores et déjà y jouer sur battle.net gratuitement et ainsi se battre contre des milliers de joueurs. Etant donné la souplesse et la facilité d'utilisation de battle.net, une fois les campagnes terminées, vous vous tournerez assez rapidement vers la plateforme de Blizzard.

On pourrait résumer Starcraft en un jeu de stratégie assez bourrin, où l'attaque prédomine. Mais une telle vision du jeu serait fausse puisque Starcraft est avant tout un jeu sans réel défaut, bien réalisé, avec un scénario qui tient la route, des graphismes honnêtes et nombre de petits détails qui collés bout à bout font d'un jeu une véritable oeuvre de qualité à laquelle « Blizzard » nous a habitués.

Interface de jeu
3 races bien distinctes
Graphismes
Sons
Multijoueur

Pas grand chose à redire...

Par Zelgolhal




 
     Evaluer l'Article
Moyenne des scores: 4.75
Votes: 4


Prenez une seconde et évaluez cet article :

Excellent
Très bien
Bien
Normal
Mauvais


     Options

 Format imprimable Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e) Envoyer cet article à un(e) ami(e)






Evolugame est paramétré pour un affichage en 800*600. Il est compatible Mozilla firefox 1.5, et Internet Explorer 7.0.
Tous les Logos et Marques de ce site sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs.
Site Web sous Copyright © 2005 par PHP-Nuke. Tous droits réservés. PHP-Nuke et FS-Nuke sont des logiciels libres en version GNU/GPL license.
Version Adapté à free.fr et à online.net par FreeScript.be
Page générée en: 0.09 Secondes