Welcome to !

     Test au hasard




     Jeux
Les tests classés par:

-Ordre alphabétique

-Ordre chronologique

-Genre

-Plateformes

-Série

-Tous

Téléchargements


     Plateformes
Plateformes

     Site
Aider le site

Ecrivez un article

Recommandez nous

Statistiques

Top 10

Contacts

Crédits


     Recherche



     Partenaires




Jeux Plus






 Test: SMALL SOLDIERS

Action
Editeur : Electronic Arts / Dreamworks

Date de sortie : 1998

Genre : Action

Plateforme de test : Playstation

Autres plateformes : Game boy Game boy Color

Depuis le film de Joe Dante, les Petits Soldats sont devenus grands. Ils possèdent maintenant leur propre univers, où ils s’entre-tuent à loisir. Saurez-vous venir en aide aux Gorgonites contre les Commandos ?

Vous avez aimé ou détesté le film, ou peut-être ne l’avez-vous pas vu. On peut le trouver trop irréaliste pour être vraiment accrocheur, mais on ne peut nier l’aspect parodique des dialogues – spécialement ceux des Commandos. Le scénario : une société militaire, Globotech, décide de se lancer dans la fabrication de jouets. Elle fabrique deux séries de soldats en plastique, les Commandos (humains) et les Gorgonites (aliens). Destinés à se faire la guerre, ces robots miniatures sont dotés d’une puce surpuissante, dernier cri de la technologie. D’où le nom du leader des Commandos, Chip Hazard – qu’on pourrait traduire par « péril électronique ». Grâce à leur puce, ils vont prendre vie… et semer la panique dans un quartier californien !

Dans le jeu, plus d’humains. Les Gorgonites ont retrouvé leur pays d’origine, Gorgon. Malheureusement, les infâmes G.I. Commandos ont retrouvé leur trace et ont lancé une offensive massive. Ils ont conquis tous les mondes Gorgon les uns après les autres, capturant même l’un des amis du héros, Insaniac. Aidé de ses alliés survivants, Archer (le leader gorgonite) doit repousser l’offensive, récupérer son compagnon, reprendre les mondes conquis et finalement attaquer le monde d’origine des Commandos. Ouf !

Ne vous emballez pas : malgré cet alléchant programme, le jeu ne se déroule que sur une quinzaine de niveaux. Ces derniers étant nettement moins vastes que ceux d’un Tomb Raider III. La durée de vie ne s’avère donc pas exceptionnelle. Mais la difficulté allant croissant, Small Soldiers devrait quand même vous tenir en haleine quelques dizaines d’heures.

Le jeu se présente en vue 3D extérieure, avec caméra fixe sur le personnage contrôlé, Archer. C’est à dire qu’en dehors de la présentation, vous ne le verrez que de dos. Un système qui a fait ses preuves. Malheureusement, contrairement par exemple à Duke dans Time to Kill, Archer ne devient pas transparent lorsqu’il se rapproche de décors. Gênant pour la visibilité. Quant à la profondeur visuelle proprement dite, elle n’a subi qu’une légère amélioration depuis la version alpha. Bien que plus puissantes, les sources lumineuses ne permettent pas de voir très loin. C’est d’ailleurs le défaut majeur du jeu, car en dehors de cela son graphisme se révèle tout à fait convenable : le héros et les décors ne pixellisent pas, et certains ennemis à l’écran se révèlent plus détaillés que dans Time to Kill.

La jouabilité, honorable, ne se voit ternir par aucun ralentissement. Même si certains décors ont une taille réelle plus grande que celle apparaissant à l’écran – on se cogne dedans sans savoir pourquoi. Malgré ce défaut, les diverses plates-formes ne posent jamais de problèmes insurmontables. Archer peut se balancer de branche en branche, courir latéralement ou effectuer des bonds immenses – mais pas s’accroupir. L’absence de viseur demande une période d’accoutumance lors des combats. Mais avec l’habitude, on acquiert une certaine habileté… bien utile pour le mode deux joueurs en écran splitté vertical. Il s’agira de buter l’adversaire, Archer ou Chip, ou de capturer 3 drapeaux et de les placer sur une stèle.

Qu’il s’agisse du jeu à deux ou en solo, l’innovation majeure vient à mon sens des alliés Gorgonites (voir encart) pouvant combattre à nos côtés. Il suffit de récupérer des bonus et d’appuyer sur la touche adéquate pour en faire apparaître – un à la fois. Certains sont plus lents que d’autres, mais ils vous suivent sans trop de problèmes, et sortent la plupart du temps vainqueur de leurs combats. Autre nouveauté : pour pulvériser l’ennemi on peut utiliser des tourelles de défense ou des Walker, immenses machines à deux pattes dotées de lances-roquettes. Elles activent le vibreur à chaque pas. On se laisse prendre au jeu, d’autant que la musique de Michael Giacchino contribue de manière splendide à l’atmosphère mystique. Les énigmes des niveaux se révèlent pourtant souvent trop simples : du style clef jaune ouvre porte jaune. Mais les combats et l’ambiance permettent à Small Soldiers d’échapper à la malédiction des adaptations de film en jeu, souvent très médiocres.

Les meilleurs ennemis du monde

Les Gorgonites

Archer : Leader incontesté des Gorgonites, il a juré de défendre son monde contre les Commandos. Epris de tolérance et de justice, il sait se transformer en combattant aguerri. Son arc peut tirer des rafales d’énergie plus ou moins puissantes (10 armes différentes), et avec sa main libre, il lance divers types de bombe, ou appelle à la rescousse ses amis. Très souple, il effectue des bonds gigantesques, et s’accroche aux parois.

Insaniac : Le plus fou des Gorgonites. Il vous faudra d’abord le délivrer pour profiter de sa puissance, et en particulier de ses projections d’énergie. Ne vous laissez pas énerver par son rire crispant.

Ocula : Cet œil monté sur tentacule est habituellement rempli de compassion. Mais contre les Commandos, Ocula tire des rafales vertes destructrices.

Punch It : Presque aussi fort physiquement que Slamfist, ce rhinocéros abat ses ennemis en s’écrasant dessus ou en les rôtissant.

Slamfist : Le plus costaud des Gorgonites, mais aussi le plus lent. Il possède une boule en guise de main. En l’écrasant par terre, il génère des ondes de choc capables de venir à bout du plus coriace des Commandos.

Scratch It : Ne vous fiez pas à sa petite taille. Très rapide, agile et possédant des dents aiguisées, il vous rendra plus d’un service dans la bataille.

Les Commandos

Chip Hazard : Le boss des Commandos. Malgré ce statut, il existe en de nombreux exemplaires, à l’instar des autres G.I. ou des Gorgonites. Vous pourrez donc en rencontrer plusieurs à la fois. Dans ce cas, vous devrez être au mieux de votre forme, car Chip Hazard bénéficie d’une Intelligence Artificielle meilleure que celle de ses collègues. Sa méthode : courir en cercle autour de vous, tout en vous assaisonnant. Très précis, il bénéficie de deux pistolets laser de puissance moyenne. N’hésitez pas à utiliser un allié ou une arme puissante pour vous en débarrasser.

Butch Meathook : Son nom signifie « crochet de viande ». Inutile de vous dire que ce n’est pas un tendre. Armé d’un lance-roquettes et d’une mitrailleuse Gatling, ce géant Noir possède la deuxième meilleure IA du jeu. Il essaie systématiquement de trouver la meilleure position avant de vous tirer dessus. Redoutable.

Kip Killigan : Le plus complet de tous les Commandos. Il possède un fusil à visée laser lui permettant une précision inégalée. Il évitera vos tirs en sautant à gauche ou à droite, et vous assénera des coups de pied si vous approchez de près. Il vous lancera aussi des shuriken, grâce à sa technique de ninja. Un adversaire pas trop difficile à abattre malgré tout.

Nick Nitro : Spécialiste de la grenade, ce punk se montre très stupide. Bien sûr, il effectue d’énormes dégâts quand il vous touche. Mais il passe son temps à courir dans tous les sens. Il vous suffira de l’acculer dans un coin pour le dégommer.

Une réalisation technique perfectible. Si vous passez les premiers niveaux, vous aurez envie d’aller au bout.

Des niveaux très progressifs
Jouabilité convenable, malgré quelques petits défauts

Manque de visibilité au niveau des graphismes.

Par Emmanuel Guillot




 
     Evaluer l'Article
Moyenne des scores: 0
Votes: 0

Prenez une seconde et évaluez cet article :

Excellent
Très bien
Bien
Normal
Mauvais


     Options

 Format imprimable Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e) Envoyer cet article à un(e) ami(e)






Evolugame est paramétré pour un affichage en 800*600. Il est compatible Mozilla firefox 1.5, et Internet Explorer 7.0.
Tous les Logos et Marques de ce site sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs.
Site Web sous Copyright © 2005 par PHP-Nuke. Tous droits réservés. PHP-Nuke et FS-Nuke sont des logiciels libres en version GNU/GPL license.
Version Adapté à free.fr et à online.net par FreeScript.be
Page générée en: 0.10 Secondes