Welcome to !

     Test au hasard




     Jeux
Les tests classés par:

-Ordre alphabétique

-Ordre chronologique

-Genre

-Plateformes

-Série

-Tous

Téléchargements


     Plateformes
Plateformes

     Site
Aider le site

Ecrivez un article

Recommandez nous

Statistiques

Top 10

Contacts

Crédits


     Recherche



     Partenaires




Jeux Plus






 Test: MESSIAH

Action/aventure
Editeur : Interplay

Date de sortie : 2000

Genre : Action/aventure

Plateforme de test : Windows

David Perry se prend-il pour Dieu ? Toujours est-il que le créateur de Shiny nous envoie (enfin !) son Messie sous la forme d’un chérubin ailé. Mais il ne prêche pas forcément la bonne parole…

La fin du monde est proche. Les puissances de l’Enfer ont envoyé sur Terre un émissaire très puissant, chargé de briser les 7 seaux de l’apocalypse. Grâce à leur réseau d’espions, les forces du Paradis ont été informées de ce plan diabolique. Pour remettre les choses en ordre, elles font appel à Bob un “ ange de la classe ouvrière ” haut comme trois pommes. Il devra trouver les 7 seaux et les préserver “jusqu’à la fin de la prophétie”, selon la légende.
Bob se trouve donc projeté dans un monde futuriste où deux clans s’affrontent, les forces de police contrôlées par le tyran Prime, votre adversaire, et les rebelles, les cannibales Chots. Un mystérieux allié vous contacte de temps à autre télépathiquement, vous fournissant des objectifs de mission (assez peu détaillés). Notre chérubin ailé est doté du pouvoir de possession : durant toute l’aventure, il sera à même de prendre le contrôle du corps de n’importe quel individu, animal ou être créé génétiquement. Dans la pratique, il suffira de s’approcher par derrière la victime et de sauter dans son dos : on voit alors l’individu se déformer tout en hurlant, se débattre inutilement… puis une auréole apparaît, et on en prend le contrôle. On croyait pourtant la possession satanique, il faut croire que les forces du Bien sont désespérées pour avoir recours à de telles extrémités.

Le vice plutôt que la vertu

Et c’est bien là que réside toute l’ambiguïté de Messiah, ou plutôt son côté vicelard. Sous ses allures d’ange, Bob est en fait un véritable petit démon, qui va user des pires infamies pour arriver à ses fins. Il lui arrivera ainsi de prendre le physique d’une prostituée avant d’embrasser un ennemi puissant pour posséder son corps à son tour.
Dans le même registre, le seul moyen de regagner de la vie consiste à s’incarner dans un corps pour lui aspirer une partie de la sienne. Certaines scènes sont cruelles. A un moment du jeu, on possède un scientifique doté d’une sorte de raboteur à hélice. Un de ses collègues se trouve devant une console à laquelle on doit impérativement accéder. Messiah n’autorisant pas les dialogues, on tente de le pousser, mais rien n’y fait : il faudra le découper jusqu’à ce que mort s’ensuive, puis donner un grand coup de pied dans son cadavre. La console en question permet de faire disparaître provisoirement une plate-forme magnétique. En dessous, se trouve un énorme broyeur. Des scientifiques apparaissent sur la plate-forme, et on doit appuyer à plusieurs reprises sur le bouton de la console pour les précipiter dans le broyeur. Cela a pour effet de remplir progressivement un conteneur qui libère un tonneau indispensable à la progression. Sadique, très sadique. Cela dit, Messiah n’étant pas, de par son univers futuriste, à proprement parler un logiciel réaliste - au contraire d’un Soldier of Fortune - on garde constamment à l’esprit qu’il ne s’agit que d’un jeu, un défouloir. On sourit un peu de la même manière qu’en regardant un épisode d’Itchy et Scratchy dans les Simpson.

Impressionnant graphiquement

La profondeur de champ se révèle très satisfaisante, les couleurs bleutées et rougeoyantes des décors high-tech sont magnifiques, et les personnages, superbement texturés. Restait à vérifier comment tout cela bougeait. La technologie de RT-DAT (Technology Real Time Deformation and Tesselation) fait merveille, non seulement lors des possessions, mais aussi en ce qui concerne l’animation des personnages. Leurs corps ondulent, et ils se déplacent de manière légère ou comme des lourdauds selon que l’on ait affaire à un commandant du beau sexe ou à un ouvrier de base. Si vous aimez les chiffres, sachez que le titre comporte 200 types d’animations en motion capture couplées à 1300 animations faites “à la main”. Certains individus peuvent comprendre 2000 polygones, et la résolution monte jusqu’en 1600 x 1200 32 bits. Le moteur 3D, en vue à la troisième personne, s’est avéré fluide en 800 x 600 sur la version testée. On peut régler le niveau de détail – qualité graphique contre rapidité – des textures dans le menu option.

Choisissez la meilleure tactique !

A la manière de Lara Croft, Bob peut s’accrocher à des parois, se déplacer en pas chassés, se mettre à quatre pattes ou sauter. Mais il s’avère également capable de voleter à condition d’appuyer plusieurs fois successivement sur la touche de saut. En possédant un garde, il acquiert l’aptitude de sniper (trois niveaux de zoom). Les combats incluent une visée automatique, et seraient agréables si certains ennemis – au hasard, les Chots - n’avaient l’affligeante habitude de réapparaître : quelques secondes après avoir été détruits, une machine prend leur corps et les rematérialise.
Heureusement, l’action ne se résume pas à du shoot et il faudra souvent ruser et imaginer les meilleurs stratégies en fonction du positionnement des gardes. On devra impérativement prendre le contrôle de certains scientifiques habilités à manipuler des engins ou à franchir certaines portes. On aura même à s’incarner en rat pour passer par de minuscules conduits ! Seuls certains passages de plates-formes trop difficiles ont quelque peu douché notre enthousiasme. Pour le reste, Messiah est incontestablement un grand jeu.



Techniquement très puissant
Le concept innovant et la stratégie qui en découle
Les challenges variés

La réapparition des ennemis
La difficulté générale
Déconseillé aux âmes sensibles

Par Emmanuel Guillot

Test paru dans PC Team d'avril 2000




 
     Evaluer l'Article
Moyenne des scores: 5
Votes: 1


Prenez une seconde et évaluez cet article :

Excellent
Très bien
Bien
Normal
Mauvais


     Options

 Format imprimable Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e) Envoyer cet article à un(e) ami(e)






Evolugame est paramétré pour un affichage en 800*600. Il est compatible Mozilla firefox 1.5, et Internet Explorer 7.0.
Tous les Logos et Marques de ce site sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs.
Site Web sous Copyright © 2005 par PHP-Nuke. Tous droits réservés. PHP-Nuke et FS-Nuke sont des logiciels libres en version GNU/GPL license.
Version Adapté à free.fr et à online.net par FreeScript.be
Page générée en: 0.08 Secondes