Welcome to !

     Test au hasard




     Jeux
Les tests classés par:

-Ordre alphabétique

-Ordre chronologique

-Genre

-Plateformes

-Série

-Tous

Téléchargements


     Plateformes
Plateformes

     Site
Aider le site

Ecrivez un article

Recommandez nous

Statistiques

Top 10

Contacts

Crédits


     Recherche



     Partenaires




Jeux Plus






 Test: DRAGON QUEST IV : L'Épopée des Élus

Rôle
Editeur : Square Enix

Date de sortie : 2008

Genre : Rôle

Plateforme de test : Nintendo DS
Dragon Quest IV

Dragon Quest IV (ドラゴンクエストIV 導 かれし者たち, Doragon Kuesuto Fō Michibikareshi Monotachi, publié initialement sous le titre de Dragon Warrior IV aux États-Unis) est un jeu vidéo de rôle développé par Chunsoft pour l'éditeur japonais Enix. Il sort sur NES en février 1990 au Japon puis en décembre 1992 en Amérique du Nord. Le jeu est porté sur PlayStation par Heartbeat et ArtePiazza en 2001 puis sur Nintendo DS par ArtePiazza et Cattle Call en 2007. Cette dernière version est la première à être distribuée en Europe et bénéficie d'une traduction dans les principales langues européennes. À cette occasion, le jeu est renommé Dragon Quest : L'Épopée des élus dans sa version française.


Le commencement de la saga zénithienne

Ce volet de Dragon Quest est le premier de la trilogie zénithienne avant La Fiancée Céleste (V) et Le Royaume des Songes (VI). Point original : le jeu est divisé en cinq chapitres (plus un chapitre inédit sur DS) chacun adoptant le point de vue d'un personnnage différent.

Dans le premier chapitre, le roi de Bastione enjoint à Ragnar Mc Ryan, le capitaine de la garde à enquêter sur une disparition d'enfants.
Dans le deuxième chapitre, Alina, tsarine du royaume de Zamoksva, quitte sa ville natale et part chercher l'aventure. Elle est accompagnée de son précepteur le magicien Borya et de son second, le prêtre Kyril.
Dans le troisième chapitre, Torneko Taloon, marchand pansu à la moustache fournie de la ville de Lakanabe souhaite ouvrir son propre commerce d'armes et d'armures et devenir ainsi le plus riche marchand du royaume.



Dans le quatrième chapitre, deux jolies soeurs : Mina, une diseuse de bonne aventure et Maya, une danseuse, filles de Mahabala, un alchimiste réputé veulent venger la mort de leur père, tué par l'un de ses meilleurs élèves, Dickenz.

Le cinquième et avant-dernier chapitre, voit l'émergence de votre héros/héroïne sélectionné(e) initialement et son émouvante réunion progressive avec les personnages des autres chapitres. Ils devront lutter ensemble contre Psaro l'Exterminateur, le seigneur des ténèbres, qui souhaite plonger le monde dans la destruction et le chaos. Heureusement que votre petite mais valeureuse équipe veille au grain pour repousser les assauts du mal.

Un épisode réussi

Les graphismes ont été réalisés par Akira Toriyama, plus connu sous nos latitudes comme le dessinateur de la série Dragon Ball, très populaire au Japon.
Le style manga des personnages est donc assumé mais peut ne plaire à tout le monde.

L'animation des personnages est assez rudimentaire et témoigne de quelques ralentissements en cas d'abondance de personnages cependant ils ont seulement lieu dans les villes, donc rien de bien gênant.
La musique d'ouverture majestueuse et martiale est le célèbre thème de toute la saga Dragon Quest jouée par le Tokyo Metropolitan Symphony Orchestra et reconnaissable entre tous. Sinon, les thèmes sont agréables et collent bien à l'action. Les bruitages qui ponctuent vos actions sont corrects mais rien de bien transcendants non plus.


L'interface de jeu est la même depuis les débuts de la série et s'avère assez lourde et pas très bien pensée même si la gestion de l'équipement est l'une des plus simples qui soit avec le fameux sac au contenu illimité.

Les combats aléatoires s'effectuent toujours au tour par tour, le personnage le plus agile frappant toujours en premier, suivi par les autres. Les options disponibles permettent d'attaquer, de se défendre, de chercher et d'utiliser un objet présent dans l'inventaire, de modifier la composition de l'équipe et enfin de s'enfuir si toutefois la possibilité vous est offerte.


Bien sûr, il est possible de paramétrer le déroulement des combats avec la possibilité de déterminer la nature des ordres que vous souhaitez donner à vos personnages. Sinon en cas de pépin, la magie peut vous offrir bien des portes avec la magie d'attaque (sorts de feu, foudre, glace et explosion), défense (protections) ou encore les altérations d'états (accélération...).


Les combats sont faciles d'accès et particulièrement redoutables contre les boss donc le leveling est obligatoire jeu de rôle old school oblige. Heureusement, le sort Sifflet de Torneko permet d'attirer les monstres qui rôdent aux alentours et vous permettra ainsi de monter facilement de niveau et d'augmenter votre capital de points de vie et de magie.


Un minimum de stratégie est requis pour affronter les monstres les plus puissants et limiter la casse. N'hésitez donc pas à optimiser au maximum la gestion de votre équipe en les dotant d'objets, d'armes et d'armures puissants que vous pourrez acquérir avec l'or ramassé après les combats ou dans les coffres/jarres en ville. Plus drôle, vous pourrez utiliser la capacité spéciale de Torneko pour voler les coffres d'objets des monstres en l'intégrant à votre équipe de combat.

On retrouve avec plaisir les mini-jeux du casino comme les machines à sous, l'arène des monstres et le roi qui vous offre des objets moyennant une certaine quantité de médailles.
Au final, ce premier épisode de Dragon Quest porté sur la petite portable de Nintendo constitue un choix agréable avec une aventure divertissante, pas très compliquée et amusante. Un must pour tous les fans de Dragon Quest et les possesseurs de DS.


De bons graphismes en 2D
Des jolis thèmes musicaux
Facile d'accès
Une bonne durée de vie

Une interface un peu lourde
Pas de monstres à recruter dans l'équipe


Par Surdy Surdy



 
     Série

Dragon Quest


     Evaluer l'Article
Moyenne des scores: 5
Votes: 1


Prenez une seconde et évaluez cet article :

Excellent
Très bien
Bien
Normal
Mauvais


     Options

 Format imprimable Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e) Envoyer cet article à un(e) ami(e)






Evolugame est paramétré pour un affichage en 800*600. Il est compatible Mozilla firefox 1.5, et Internet Explorer 7.0.
Tous les Logos et Marques de ce site sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs.
Site Web sous Copyright © 2005 par PHP-Nuke. Tous droits réservés. PHP-Nuke et FS-Nuke sont des logiciels libres en version GNU/GPL license.
Version Adapté à free.fr et à online.net par FreeScript.be
Page générée en: 0.07 Secondes