Welcome to !

     Test au hasard




     Jeux
Les tests classés par:

-Ordre alphabétique

-Ordre chronologique

-Genre

-Plateformes

-Série

-Tous

Téléchargements


     Plateformes
Plateformes

     Site
Aider le site

Ecrivez un article

Recommandez nous

Statistiques

Top 10

Contacts

Crédits


     Recherche



     Partenaires




Jeux Plus






 Test: THE LOST FILES OF SHERLOCK HOLMES : The case of the serrated scalpel

Aventure
Editeur : Mythos Software

Date de sortie : 1992

Genre : Aventure

Plateforme de test : Ms dos

Autres plateformes : 3do
Holmes
Édité trente deux ans après la mort de Sir Arthur Conan Doyle, cet opus vidéoludique de la série des Sherlock Holmes est porté pour la première fois à l'écran... d'ordinateur. Dans un premier temps sur PC en 1992 puis sur console 3DO deux ans après. Il s'agit pourtant d'une aventure unique, dont le scénario n'est issu d'aucun des ouvrages du fameux détective...

Une introduction "sur mesure"

1888. Londres. Sarah Carroway, une jeune actrice, est sauvagement assassinée à l'arrière du Regency Theatre. L'inspecteur Lestrade de Scotland Yard envoie un courrier bref mais clair à Sherlock Holmes, l'informant que Jack l'éventreur a encore frappé. Ni une ni deux, le fameux duo Sherlock Holmes / Dr Watson se rend sur place pour enquêter. Pourtant un certain nombre de détails laissent à penser que le célèbre tueur n'est pas pour cette fois l'instigateur de ce meurtre...


L'introduction débute dans le fameux "fog" londonien et pose tout de suite le décor : époque victorienne faite de brouillard, de ruelles sombres, de tons marrons et gris... Hum, que du tout bon, on se retrouve plongés dedans dès les premières minutes. Les animations sont très bien réalisées et rappellent l'ambiance des romans. Du "constable" crédible sous son casque de policeman à Wiggins, garçon des rues à casquette et "indic" de Sherlock, toute la sphère holmésienne est présente.

L'ambiance, les personnages mais qu'en est-il de l'intrigue et du reste ?

Une interface et des graphismes convaincants

L'interface, très classique dans le pur style Lucas Arts de la grande époque, rappelle un Monkey Island 2 à une nuance près : les objets en votre possession n'apparaissent pas à l'écran directement mais il faut cliquer sur "Inventaire", ce qui alourdit un peu le fonctionnement. Autrement, c'est du tout bon et très simple à l'usage. N'oubliez pas de temps en temps à interpeller Watson qui s'avérera être d'une aide précieuse dans certaines situations, même si sa présence reste assez optionnelle en général.

Les graphismes, en VGA 256 couleurs 320x200, confèrent une ambiance très particulière au jeu et sont parfaitement exploités. Ils créent une immersion totale très "british" et ont fait l'objet de recherches approfondies afin de coller au mieux à la réalité, ou du moins telle que Sir Arthur Conan Doyle la décrivait...


De nombreuses scènes donnent un caractère pittoresque et vous aurez aisément le sentiment d'arpenter les rues de Londres à la recherche du tueur, alternant scènes d'intérieur et d'extérieur dans un nombre de lieux conséquent : 32 au total qui apparaitront au fur et à mesure de votre avancée et de vos découvertes. Vous vous déplacerez à bord d'une caléche, propice à une animation sympathique vous faisant évoluer sur une carte faisant figurer tous les lieux explorés lors de votre enquête.

Vous cotoierez de nombreux personnages, lorsque vous leur parlerez, ils apparaitront en médaillon ce qui apporte une petite dynamique aux dialogues. On peut également noter que contrairement à certains jeux d'aventure, les dialogues sont globalement très utiles au jeu et peu futiles : vous ne perdrez pas de temps précieux à discuter avec une personne. Votre échange servira très probablement votre évolution dans le jeu.

Une enquête rondement menée

Les énigmes du jeu sont très logiques, pas de montage abracadabrantesque à réaliser. Parfois peut-être si logiques que le jeu parait assez linéaire. Détrompez-vous ! L'enquête est riche et régulièrement ponctuée de rebondissements. Le scénario, très intéressant, digne d'un "vrai" Sherlock Holmes de Conan Doyle rend l'histoire très prenante : il ne faudra d'ailleurs pas décrocher trop longtemps sous peine de ne plus s'y retrouver... Comptez entre une vingtaine et une trentaine d'heures pour finir le jeu. Plus qu'honorable comme durée de vie !


Holmes devra faire appel à ses compétences scientifiques et utiliser son laboratoire du 221B Baker Street, armé de son microscope et de ses fioles pour y analyser des éléments. Son intelligence et ses connaissances ne le sauveront néanmoins pas de tous les faux pas. Comment faire "passer à table" un patron de bar louche ? Il faudra être assez habile, comme l'est Sherlock, pour le défier et le battre... aux fléchettes ! Sympa petit jeu dans le jeu qui conditionnera votre progression.

Au rayon des regrets, on notera les allers-retours parfois trop nombreux, ainsi que certaines actions redondantes là où il n'y aurait pas eu lieu... mais ne soyons pas plus royalistes que la reine !

In English of course !

Le jeu d'orgine, que ce soit sur disquettes, CD-Rom ou 3DO, n'est sorti qu'en anglais. Pas même de sous-titres ! Dur-dur pour les amoureux de Sherlock ne comprenant pas la langue de Shakespeare, surtout que l'intrigue nécessite une certaine maîtrise de l'anglais. L'introduction bénéficie quant à elle de voix mais le reste du titre n'est que textuel, comme souvent à l'époque. Les musiques sont de qualité et collent très bien à l'ambiance et pimentent bien l'action.




Heureusement pour beaucoup de francophones, Hrvg est venu à leur rescousse ! Il a réalisé un superbe travail de traduction. Il a non seulement traduit toute l'interface mais également tous les textes ! Sa traduction est cohérente, riche et est fidèle à la version originale. Seule la scène d'introduction n'a pu être traduite. Je ne peux que vous recommander d'appliquer son patch, vous comprendrez mieux toutes les subtilités de l'intrigue et réussirez plus aisément à aller jusqu'au bout du jeu.

Au final, The lost files of Sherlock Holmes : The case of the serrated scalpel est un jeu réussi, reprenant efficacement l'univers holmesien que ce soit en terme d'intrigue ou d'ambiance graphique et sonore. Il a d'ailleurs fait l'objet de nombreuses suites. Elémentaire, mon cher Watson !


Ambiance victorienne bien retranscrite
Musiques
Scénario recherché

Duo Holmes / Watson
Interface simple mais efficace

Pas de voix durant le jeu
Certaines actions répétitives


Par
Lancelot

Télécharger le jeu et le patch français sur LTF Abandonware-france
Version : PC
Langue : Français
Pour utiliser ce téléchargement, vous pouvez avoir également besoin de l'utilitaire suivant :
(attention : version 0.73 recommandée et non 0.74)





 
     Evaluer l'Article
Moyenne des scores: 0
Votes: 0

Prenez une seconde et évaluez cet article :

Excellent
Très bien
Bien
Normal
Mauvais


     Options

 Format imprimable Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e) Envoyer cet article à un(e) ami(e)






Evolugame est paramétré pour un affichage en 800*600. Il est compatible Mozilla firefox 1.5, et Internet Explorer 7.0.
Tous les Logos et Marques de ce site sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs.
Site Web sous Copyright © 2005 par PHP-Nuke. Tous droits réservés. PHP-Nuke et FS-Nuke sont des logiciels libres en version GNU/GPL license.
Version Adapté à free.fr et à online.net par FreeScript.be
Page générée en: 0.10 Secondes