Welcome to !

     Test au hasard




     Jeux
Les tests classés par:

-Ordre alphabétique

-Ordre chronologique

-Genre

-Plateformes

-Série

-Tous

Téléchargements


     Plateformes
Plateformes

     Site
Aider le site

Ecrivez un article

Recommandez nous

Statistiques

Top 10

Contacts

Crédits


     Recherche



     Partenaires




Jeux Plus






 Test: SONIC THE HEDGEHOG

Action
Editeur : Sega

Date de sortie : 1991

Genre : Action/ Arcade

Plateforme de test : Mega drive

Autres plateformes : Android Arcade Game boy Advance iPad iPhone Playstation 3 Wii Windows Xbox 360
Sonic
Situons nous en 1991... A cette époque loin devant le paléoludique du début 80, nous allions pouvoir goûter sur cartouches MegaDrive aux merveilleuses joies de la vitesse grâce à la naissance du tout premier jeu Sonic...

1991 : SEGA crée (enfin) son ultime mascotte charismatique...

En réponse à un Mario rouleau compresseur et mascotte de la firme Nintendo, Sega se doit de moderniser une fois pour toute son image. Exit les WonderBoy, Alex Kidd, et autre pseudo-mascottes pas forcément très charismatiques face à la concurrence et tirées de l'arcade, dont les jeux sont fort sympathiques, mais, avouons-le, ne tiennent pas fort la route face aux géants Mario et Zelda... Un tour de baguette magique, renversant un pot de peinture de couleur bleu SEGA, Sonic est né ! Nouveau personnage haut en couleur bleue, cartoonesque, mais surtout le hérisson le plus rapide du monde, et habitant d'une vallée tellement écolo que même les agriculteurs bio l'envie... La MegaDrive n'avait pas dit son dernier mot ! Photos d'annonces impressionnantes, nous ne l'avions pas encore vu tourner...

C'est chose faite grâce à la firme et à l'importation mondiale : jamais nous n'avions vu quelque jeu d'aussi rapide... C'est officiel, Sonic deviendra l'unique mascotte de SEGA, il sera suffisamment fort pour partager en deux le monde des joueurs et entamer le début d'une guerre sans merci entre les accroludiques : d'un côté, les fanatiques du rouge Mario Nintendo, de l'autre les nouveaux accros du bleu Sonic SEGA... Mais une guerre des consoles ne se livre pas sans jeu. SEGA intensifie ses productions et nous pond un Sonic par an... Hallucinant !

Sonic the Hedgehog, un jeu qui exploita enfin à merveille les capacités de notre chère console 16 bit...

Et oui, à cette époque nous sommes abreuvés d'Altered Beast, d'Alex Kidd, de Golden Axe, de Super Monaco Grand Prix, et j'en passe... Tous très sympathiques et amusants, certes, mais il y manque alors encore le p'tit truc qui rendrait le joueur extatique... C'est en ce beau jour que je déballe enfin ma cartouche à 399 FF toute fraîche achetée avec mes petites économies de préadolescent, et que je l'enfiche dans la console. Le temps de brancher : belle boîte classique très cartoonesque ventant les mérites de ce nouveau héros.

Allez, petite histoire encore très originale : la vie est paisible sur Green Hill (la colline verdoyante(!)), les petits animaux se perdent dans les hautes herbes et s'ébrouent dans le lac... Sonic court partout, s'entraînant certainement pour une nième course de vitesse avec tous ses copains. Mais un noir dessein les attend, et répond au nom du machiavélique Docteur Robotnik... Les animaux disparaissent petit à petit, et d'affreux robots prennent leur place. Encore un terrible bonhomme qui veut conquérir l'univers grâce à ses connaissances technologiques, mais Sonic, prenant son courage à deux mains, ses baskets rouges, et hérissant ses piques, décide de contrecarrer le plan du diabolique qui transforme les gentils petits animaux en méchants robots assoiffés de conquête... Il lui faudra affronter bien des dangers afin d’atteindre la forteresse métallique du savant fou, et libérer le monde de son emprise destructrice...

Sonic, le jeu de plateforme d'un genre nouveau...

Et c’est ainsi que notre cher hérisson démarre de la Green Hill Zone... Le jeu se découpe en 6 niveaux de 3 actes chacun + 1 « niveau » final qui ne comprend que le boss ultime.

Les voici :

- Green Hill Zone : Mooooh!! la jolie vallée avec plein de p'tits nanimaux partout partout ! C'est le lieu d'habitation de Sonic, son fief, pas touche... C'est là que débute l'aventure du hérisson bleu : colline verdoyante, loopings géants, grands toboggans attractifs, soleil omniprésent et ciel désespérément bleu. Un magnifique lac en fond de décor, des grandes chutes d’eau, mais pas question de faire trempette, trouvez Robotnik, libérez vous amis et allez voir plus loin si on y est... Un des tous premiers niveaux à proposer un scrolling sur plus de 2 plans... Impressionnant !

- Marble Zone : La ruine totale... Il n’y a qu’un amas d'antiques vestiges d'une civilisation et de vieux temples engloutis sous la lave dans cette zone. Attention de ne pas trop jouer avec le feu, mais servez-vous en quand le besoin s’en fait sentir. Ne vous fiez pas aux apparences, peut-être aurez-vous le droit d’arriver jusqu’au bout...


- Spring Yard Zone : Dans le genre niveau tordu à la japonaise, on ne fera pas mieux. Un immense jardin high tech suspendu dans les airs, des bumpers de flippers partout, des descentes vertigineuses, des ressorts, des néons psychédéliques, des ennemis tordus et prêt à vous surprendre en plein élan... Rien de tel pour vous déconcentrer ! Un niveau traître, comme on dit... Attention tout de même à ne pas retomber là où il ne faut pas...


- Labyrinth Zone : Le tout premier niveau sous l’eau des Sonic ! Et un vrai casse-tête qui n’a de Labyrinthe que son nom. Le niveau reste linéaire, mais attention de ne pas rester bloqué sous l’eau trop longtemps, les conséquences seraient sans suite... Il vous faudra bien entendu reprendre votre respiration grâce aux amas de bulles que vous trouverez sur votre chemin et sous l'eau... Etudiez bien votre environnement avant de trop vous mouiller, et ne soyez pas toujours trop téméraire... Patience est maître mot, et quand on vous demande de paniquer, allez y !


- Star Light Zone : Douce nuit sous les étoiles pour ce niveau tout en vitesse... Des loopings de partout, de grandes descentes, de longues lignes droites, et des trous bien placés... Niveau très simple, mais faites attention où vous posez les pieds, sinon vous pourriez bien vous retrouvez au fond de l'immense trou servant de ruelle des bas fonds de la ville...

- Scrap Brain Zone : La ville industrielle... Ca sent le Robotnik à plein nez... Des pièges d’acier, de feu, des trous béants, des plateformes tournoyantes, des mécanismes diaboliques, voilà une partie de tout ce qui vous attend dans cette zone. C’est le seul niveau qui change de décor entre chaque acte : la ville, l’usine, et les souterrains engloutis... Il vous faudra redoubler de vigilance, et garder son attention sur le moindre piège...


- Final Zone
: La seule zone qui n’est pas une zone... Pas d’anneau ici, c’est la confrontation finale avec Robotnik et ses gros marteaux prêts à vous écraser... Un seul faux pas et c’est fichu. Gardez votre sang-froid, il suffit d’apprendre à se placer... Et une fois que vous aurez vaincu, il ne vous restera plus qu’à prendre votre repos bien mérité !


Les niveaux sont, bien entendu, étudiés pour permettre à Sonic de progresser jusqu’à son but, sinon ce ne serait pas drôle et totalement immoral... Ainsi, ce sont des ressorts rouges et jaunes, des points de contrôle sous forme de lampadaires, des grandes descentes, des toboggans, des plateformes, que nous pourrons croiser tout au long de la partie. Le principe de Sonic est simple : c’est un jeu de plateforme et il suffit de progresser pour arriver au bout. Pour l’aider dans sa quête, le hérisson doit collecter des anneaux d’or qui font office de "barre" de vie. En plus clair, si Sonic n’a pas d’anneaux et qu’il se fait toucher par un ennemi, il perd une vie. S’il a des anneaux, le fait de se faire attaquer lui fait perdre tous ces derniers, il suffit alors d’être assez rapide pour en récupérer quelques uns qui s’échappent. Car tant que Sonic possède un anneau sur lui, il ne peut rien lui arriver... Principe simple, fallait-il encore y penser...

De plus, les niveaux sont parsemés de "moniteurs" emprisonnant des bonus qui sont :

- les 10 anneaux : comme son nom l’indique, rajoute 10 anneaux à votre compteur... 100 anneaux = 1 vie... Faites le compte...
- l’invincibilité temporaire : ce bonus vous permet de devenir invincible aux ennemis et autres éléments néfastes du décor, excepté les trous...
- la chaussure turbo : Sonic court déjà vite... Il peut faire encore mieux ! Trouvez ce bonus, et à vous les folles pointes de vitesse! Bonus particulièrement rare, cherchez bien...
- le bouclier : Il vous protège contre un seul coup sans que vous ne perdiez vos anneaux... Très utile...voire carrément indispensable pour rester en une seule pièce!
- le one up : un nouvel essai en cas de piège mortel... Vraiment très pratique pour les manches du paddle....

La chaussure turbo...très rare...
Les 10 anneaux...
L'invincibilité temporaire...
Et le "One-up", entre autre...

Autrement, laissez moi vous parler de l’architecture des niveaux. Celle ci reste particulièrement simple au tout début du jeu, le premier acte de la Green Hill Zone vous permet même de tout tracer d’une traite en moins de 30 secondes pour peu que vous connaissiez bien le terrain... Après, ça commence à se compliquer dès la Marble Zone où il ne suffira plus de courir bêtement, mais de bien faire attention aux différents et nombreux pièges, et de se servir des éléments du décor pour progresser. Bien que très linéaires, les niveaux vous mettront à l’épreuve d’une manière ou d’une autre, surtout au niveau du décor qui peut vite vous piéger si vous ne prêtez pas trop attention. Donc courir, oui, mais rester attentionné, encore plus... Bien que le jeu ne soit pas d’une difficulté effarante, certains passages vous demanderont agilité et réflexion !

A la fin de chaque niveau, vous verrez un panneau tournoyant avec la tête de Robotnik dessus. Il vous faudra le passer pour le transformer en Sonic, arrêter le chrono, et conclure l'acte en cours. Le petit truc est d'effectuer un saut au dessus de ce panneau pour faire apparaître des petits panneaux de score bonus, ce sera déjà ça de pris! Sachant que vous gagnerez une vie supplémentaire tous les 100'000 points... Ah oui, et en parlant de chrono, il est utile de préciser que chaque acte vous autorise 10 minutes d'exploration pour conclure. Passé ce délai, c'est le "Time Over" et vous vous ferez amputer d'une vie... Bien vérifier donc que vous ne perdez pas trop de temps, mais je vous rassure, vous serez rarement à court de minutes, les niveaux étant bien construits mais pas monstrueusement longs... Même si vous partez à la recherche de tous les passages secrets, ce devrait être amplement suffisant!


Le gros et diabolique inventeur Docteur Robotnik et son vaisseau à 2 balles...

Aaaah... C’est qu’il n’en manque pas d’idées originales ce savant déjanté pour vous occire... A chaque rencontre, vous découvrirez son vaisseau volant affublé de gadgets différents qui demanderont bien entendu une technique chaque fois spécifique pour le vaincre. Si la toute première confrontation reste bête, méchante et disciplinée (il vous suffit presque de lui sauter sur le palto à répétition pour le dégommer) certaines autres demanderont un peu de jugeote et surtout pas de précipitation. Bien que l’ensemble reste vraiment facile, il vous faudra toujours faire attention au pièges qui arrivent toujours plus vite que prévus... Pas de précipitation inutile ! Voici les quelques photos que j'ai pu prendre au risque de ma vie lors de ma traque au très sauvage Docteur Robotnik :

Le voici décidé à détruire un bien magnifique
mur...
Jouer avec le feu reste vraiment dangereux...
Hum...Evitez avant tout le trou d'en dessous...
et dépêchez-vous !
Course poursuite : les éléments vont s'en
mêler... Grande habileté nécessaire...
Petit jeu de réflexes fort sympatoche !
Observez vite et bien...
...rattrappez le bougre...
...et faites lui sa fête une bonne fois pour toute !

Vous pensiez que j'allais vous révéler tous leurs secrets ? Ne rêvez pas trop, déjà qu'ils sont assez facile à éliminer, il serait dommage de tout vous dévoiler, n'est-ce pas ?...

Les émeraudes du chaos...

Kézaco... Les émeraudes du Chaos ne sont pas de simples émeraudes vertes récoltées en Colombie et qui valent des millions de dollars... Non, celles de Sonic sont joyeuses ! Au nombre de six, et pleines de jolies couleurs (verte, rouge, blanche, rose, orange et bleue), elle ne vous serviront pas à troquer de la marchandise contre vos ennemis, et leur rôle dans cet épisode est carrément, il faut le dire, d'ordre anecdotique.

Pour la petite histoire, ces "Chaos Emeralds" sont censées permettre au Docteur Robotnik de conquérir avec succès et à jamais le monde de notre cher hérisson. En réalité, elles ne vous rajouteront qu'un challenge personnel à effectuer dans le jeu, car si vous ne les attrapez pas toutes, le savant fou vous le fera juste remarquer à la fin du générique, aucune autre incidence. Si à contrario vous vous êtes emparé de toutes les émeraudes, une légère surprise vous attend dans la fin de la partie, rien de bien exceptionnel, mais bon, il est agréable de jouer le jeu de fond en comble !

La question reste donc : "Comment se saisir de ces fameuses émeraudes?" La réponse est simple : "Special Stage". Ce dernier n'est disponible qu'à partir de deux simples conditions :

- Réunir 50 anneaux minimum, et bien sûr les conserver lorsque vous franchirez le panneau de fin d'acte.
- Le niveau bonus n'est disponible que dans les 2 premiers actes d'un niveau, excepté pour la "Scrap Brain Zone" ou vous ne pourrez y prétendre que dans le 1er...

Une fois que les conditions seront réunies, il vous suffira de sauter dans le gros anneau apparu après le panneau tournoyant de la fin de l'acte, et surtout faire en sorte de ne pas le rater, car vous ne pourrez pas facilement retourner en arrière (il y a bien un petit truc, mais je vous laisserai le découvrir...)! Sinon, vous pourrez toujours retenter votre chance plus tard lors du prochain acte...

Tournez, tournez, tournez-manège...

...et gardez votre estomac en place, il y a des p'tits sacs très pratiques pour ça...! Le niveau bonus est un gros labyrinthe tout plein de couleurs qui tourne sur lui-même (à noter les premiers effets de rotation sur MegaDrive). Vous êtes constamment roulé en boule dans ces niveaux. Il vous faut, à l'intérieur de ceux-ci, éviter les pièges qui vous en ferait sortir, touchez les ronds bonus qui accélèrent ou ralentissent , également qui changent le sens de rotation du labyrinthe, ramasser le maximum d'anneaux pour vous faire du bonus en score, entre autre car 50 anneaux ramassés équivalent à un contenu supplémentaire pour votre partie.

Bien entendu, votre but principal sera de dégoter l'émeraude tant convoitée, de la libérer en cassant les blocs de couleur autour, et de la toucher pour vous en emparer. Vous pourrez à votre guise sauter, influer sur la direction de Sonic grâce aux flèches de la manette, attention de ne pas partir là ou vous ne vouliez pas aller...!
Autrement, ces niveaux sont très agréables, musique douce, décor changeant avec un effet 3D (des oiseaux dans les nuages qui se morphent en poissons dans l'eau, c'est très stone...!) Et une fois que vous aurez terminé d'une manière ou d'une autre le niveau spécial, vous aurez un récapitulatif de votre performance avant de retourner directement dans la suite de votre jeu...

Parcourez le labyrinthe tournoyant...
...et récupérez ces fichues émeraudes !

Et techniquement parlant...

Moh, ben c'est la claque ce jeu! Les graphismes sont fins, l'animation rapide et fluide, les ennemis ont un petit rendu "image de synthèse" très sympatoche, les musiques sont parfaitement choisies, mettent dans l'ambiance générale, et les bruitages sont très bien rendus ! Le scrolling file effectivement à une allure que nous avions jusqu'alors jamais vu, les promesses ont été tenues ! Les animations ont reçu également un soin tout particulier, Sonic court avec grâce, les ennemis robots font plus vrais que nature, les décors sont agrémentés de très jolies couleurs, les musiques adoptent un nouveau style dynamique, rien à voir avec toutes les autres sorties de la console...

Non, cette fois, on sent qu'une nouvelle génération de jeu est enclenchée. Non plus ces jeux qui nous faisaient penser à des jeux 8 bit améliorés, mais de vrais soft dignes de la puissance 16 bit... Cette fois, la machine montre qu'elle a tout d'une grande et qu'elle sera tout à fait capable de rivaliser avec sa puissante concurrente : la Super Nintendo.

De plus, la difficulté est dosée de manière à ce que le jeu soit plus fun que casse-rouleau. Il en résulte une difficulté pas très poussée, mais le grand public peut s'y essayer ! Toute la famille est conviée et s'éclate, pour peu que les plus âgés apprécient les plaisirs vidéoludiques !

Et puis, "Sonic" nous apporte quelques effets visuels sympa : les débuts de la rotation sur MegaDrive, de beaux effets de transparence sous l'eau, des scrolling multidirectionnels qui ne souffrent pas de la vitesse... Seul point à noter, lorsque Sonic perd beaucoup d'anneaux, l'animation arrive parfois à ralentir, ce n'est pas très gênant, et vu l'époque, il est facile de pardonner cette faiblesse technique rarissime dans le jeu ! Et puis, je trouve aussi que le soft arrive parfois à manquer d'un peu de rythme, mais pas grand chose...! En revanche, quand ça bouge, ça va vite ! C'est un léger défaut qui sera bien entendu amplement corrigé dans l'épisode 2 de la série...

Les personnages sont de taille très honorable, pour un coup vous n'aurez pas droit à quelques bouillis de pixels de sprites pour dire que c'est un bonhomme avec des yeux suggérés, mais de très beaux éléments graphiques bien dessinés dans le détail.

Maintenant, il est sûr que je ne vous dirai qu'une chose : si ce n'est encore fait, essayez le donc pour vous en rendre compte... Encore aujourd'hui, la cartouche reste parmi les meilleures à tout point de vue...

Un sacré paquet de ressorts...!
Perdus, tous ces anneaux difficilement cumulés...
Des pièges vraiment tordus !
Au choix : le feu ou le tourniquet...
C'est la première fois que l'écran ne suit pas la
vitesse... Superbe descente !
Looping abrupt...
Le style de piège crétin...
Accrochez-vous bien, ça déménage !
Youhouuuuuu !
Il vaut mieux courir vite...
Le style de situation sans dessus-dessous...
Attention à la coulée de lave...
Le tout premier looping de la série... Sniff...
Un lampadaire très utile si vous échouez sur les
piques en dessous, par exemple...

Les graphismes
Les animations

Les musiques
Le scrolling multidirectionnel
Exploitation réelle du 16 bits

Niveaux très linéaires
A de rares moments le jeu perd son rythme


Par Maxou




 
     Série

Sonic


     Evaluer l'Article
Moyenne des scores: 5
Votes: 1


Prenez une seconde et évaluez cet article :

Excellent
Très bien
Bien
Normal
Mauvais


     Options

 Format imprimable Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e) Envoyer cet article à un(e) ami(e)






Evolugame est paramétré pour un affichage en 800*600. Il est compatible Mozilla firefox 1.5, et Internet Explorer 7.0.
Tous les Logos et Marques de ce site sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs.
Site Web sous Copyright © 2005 par PHP-Nuke. Tous droits réservés. PHP-Nuke et FS-Nuke sont des logiciels libres en version GNU/GPL license.
Version Adapté à free.fr et à online.net par FreeScript.be
Page générée en: 0.06 Secondes