Welcome to !

     Test au hasard




     Jeux
Les tests classés par:

-Ordre alphabétique

-Ordre chronologique

-Genre

-Plateformes

-Série

-Tous

Téléchargements


     Plateformes
Plateformes

     Site
Aider le site

Ecrivez un article

Recommandez nous

Statistiques

Top 10

Contacts

Crédits


     Recherche



     Partenaires




Jeux Plus






 Test: LIFE IS STRANGE

Aventure
Editeur : Square Enix

Date de sortie : 2015

Genre : Aventure

Plateforme de test : Windows

Autres plateformes : Linux Mac Playstation 3
Life is Strange

L'histoire se passe en 2014 aux Etats-Unis, plus précisément à Arcadia Bay, petite ville fictive du bord de mer, en Oregon. L'héroïne n'est autre que Maxine Caufield, dite « Max », jeune étudiante en photographie à l'université de Blackwell. Elle évolue parmi les autres étudiants de cette petite université retirée. L'aventure démarre par le meurtre de Chloé, son amie d'enfance, pour un deal qui a mal tourné. Max sera alors à l'origine d'un événement improbable qui sauvera néanmoins Chloé d'une mort certaine...

Max va se découvrir le pouvoir de remonter le temps et d'interagir sur ses actions passées. Elle pourra ainsi fêter ses retrouvailles avec Chloé, devenue rebelle au style punk, en pleine crise suite au décès de son père et à la disparition inexpliquée de son amie Rachel Amber. Elles vont alors former un duo de choc pour tenter de retrouver Rachel.

Life is Strange est une aventure basée sur la disparition de Rachel Amber. En effet, cet élément est le fil conducteur qui fait le lien entre les cinq épisodes mais d'autres événements importants viendront pimenter l'histoire. Ces épisodes sont plutôt équilibrés et bien délimités par une introduction sous forme de rétrospective, un titre, des musiques et une fin sous forme de cliffhanger.



Une histoire en immersion

Life is Strange est précurseur dans un nouveau style : l'aventure graphique. Ce concept allie une 3D immersive dans un environnement réaliste à 360°, un ressenti exacerbé des émotions et des sentiments ainsi que de nombreuses interactions entre les personnages.

Mais l'originalité du jeu réside dans la possibilité offerte au joueur d'effectuer un retour dans le passé afin de modifier les incidences de certaines actions et ainsi d'en maîtriser les conséquences. En ce sens le jeu est construit autour d'un double profil, un côté très linéaire (obligation de passer par telle étape) mais par ailleurs non linéaire à travers le choix laissé au joueur de changer le déroulement de l'épisode. Max est effectivement parfois placée devant un choix cornélien, non sans effets. Cependant, peut-on effectivement mesurer tous les impacts de nos actions ?

A cela s'ajoutent des visions du futur et des flashbacks qui permettront de prédire l'avenir. En bref un rythme atypique qui bouleverse le cours des choses, de jour comme de nuit.

Les premiers éléments de l'histoire ne laissent pas présager du reste, le joueur découvre au fur et à mesure de ses pérégrinations un scénario complexe, même si ce dernier reste néanmoins complètement improbable.



Une belle réalisation

La patte grahique est globalement de haut niveau, avec des graphismes réalistes, un environnement riche de paysages variés et animés. Malheureusement, les visages souvent inexpressifs et les regards vides ne sont pas à la hauteur de la qualité générale du titre. La résolution permet de jouer en haute définition, malgré la 3D, sans exiger un ordinateur très puissant, le jeu étant basé sur une version modifiée du moteur d'Unreal Engine 3.

La bande originale est signée Syd Matters (un groupe français), comprenant à la fois des morceaux pour le jeu et une sélection de chansons indie-folk en totale adéquation avec l’atmosphère américaine et nostalgique de Life is Strange. Une véritable réussite rythmant efficacement les différentes séquences du jeu. Malgré la conception « frenchie » de cet opus, les voix sont uniquement en anglais avec des sous-titrages de qualité en français. Au final, cela ne s'avère pas trop handicapant étant donné l'univers américain omniprésent.

Le gameplay au clavier et à la souris (possibilité de jouer à la manette) permet de se déplacer et d'effectuer les actions de manière intuitive et efficace. Le smartphone de Max sera un allié incontournable, lui servant à échanger des messages et à rester en contact avec son environnement.

Il faudra également s'appuyer sur son journal intime, retraçant son histoire, les personnages rencontrés, son avancée dans le jeu ainsi que les endroits visités.

La progression dans le jeu paraît fluide et relativement simple, sans difficulté croissante, sans casse-tête, sans « game over » ; le point noir s'articulant autour de dialogues parfois trop longs ou d'actions trop répétitives, notamment dans le dernier épisode.



Un contexte singulier

La culture américaine prégnante confère une certaine ambiance au titre, propre aux campus d'Outre Atlantique, agrémentée d'un zeste d'adolescence qui rend certaines situations explosives voire anarchiques (bagarre, tentative de suicide, stupéfiants...). C'est un peu « Drogue, sex and Rock'n'roll » à la sauce 21th century. Les références à la drogue, au harcèlement, à la violence, aux armes à feu sont légion tout au long de l'épopée de Max.

Toutefois, ce côté obscur est adoucit par la photographie et la musique qui apaisent les mœurs. D'autant que l'héroïne est entourée par certains élèves bienveillants qui s'avéreront être sa bouée de sauvetage face à la noirceur grandissante de l'intrigue. Au sein de l'université, la mixité sociale est de mise et la concurrence extrême, divisant les élèves en deux catégories : les « nerds » et les « hypes ».

Au delà de ce contexte social particulier, des phénomènes climatiques hors norme s'amplifient d'heure en heure, prédisant l'apocalypse sur Arcadia Bay dont le joueur devine un lien inexpliqué avec le déroulement de l'aventure.





Une fin originale

Le jeu offre deux possibilités de fin ce qui est assez agréable et correspond parfaitement à l'esprit de celui-ci. Toutes les actions réalisables ne sont pas obligatoires mais elles apportent un plus au jeu et une durée supérieure en terme d'heures. Après chaque épisode, le joueur peut découvrir les statistiques des choix effectués par les autres joueurs en général.




Enfin, Life is Strange est développé par un studio français indépendant. Il est diffusé essentiellement en support dématérialisé. La durée du jeu oscille entre 15 et 20 heures. Après cette expérience unique et réussie, il existe un prequel du jeu sorti en 2018 Life is Strange : Before the storm qui met en scène Chloé et Rachel, doté d'un système de jeu différent.




Histoire originale
Variété des graphismes

Système de jeu
Musiques
2 fins possibles

Expressions faciales et labiales
Des longueurs
Pas de doublage français proposé


Par Mononoké Mononoké





 
     Evaluer l'Article
Moyenne des scores: 5
Votes: 2


Prenez une seconde et évaluez cet article :

Excellent
Très bien
Bien
Normal
Mauvais


     Options

 Format imprimable Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e) Envoyer cet article à un(e) ami(e)






Tous les Logos et Marques de ce site sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs.
Site Web sous Copyright © 2005 par PHP-Nuke. Tous droits réservés. PHP-Nuke et FS-Nuke sont des logiciels libres en version GNU/GPL license.
Version Adapté à free.fr et à online.net par FreeScript.be
Page générée en: 0.12 Secondes